Vous êtes ici : Accueil > Archives saisons > Saison 2010

Benjamin ALARD Dimanche 12 Septembre

Dimanche 12 septembre, 18h

Benjamin ALARD (Paris)

Prélude et triple fugue en mi bémol majeur, BWV 552,

15 chorals du Clavierübung III (messe luthérienne ou dogme en musique)

Thème du Récital :

Bach et le Dogme en musique

A Leipzig, après une période fort occupée à la composition de cantates, et à la prise en charge du Collegium musicum, Bach revient vers la musique instrumentale en pleine maturité et songe à publier des Livres pour le clavier (des « opus ») comme le faisaient les maitres français et allemands du clavecin et de l’orgue. Ces publications, soignées et mises au point, représentaient donc les formes les plus achevées de ce qu’il comptait léguer à ses contemporains et à la postérité. Ces clavierübung, « pratique du clavier » seront au nombre de quatre. Le premier en 1731 comportera 6 partitas pour clavecin ; la troisième en 1739 sera constituée d’un prélude et une (triple) fugue, de chorals et de duettos. Cet ensemble est une messe « luthérienne »pour orgue, parfois appelé Dogme en Musique. Elle sera interprétée quasi intégralement à Saint Remi. Il nous sera aussi proposé, au-delà de la plus belle des six partitas, la quatrième, côté clavecin, quelques auteurs ayant inspiré Bach, tous contemporains et qu’il a pu connaitre, ainsi qu’une œuvre de son fils Jean Christophe.

Benjamin ALARD

Né à Rouen en 1985, Benjamin Alard étudie l’orgue avec Louis Thiry et François Ménissier. Il se tourne vers le clavecin avec Élisabeth Joyé. Il poursuit à la Schola Cantorum de Bâle où il obtient les diplômes d’orgue et de clavecin (avec les félicitations du jury présidé par Gustav Leonhardt) avec Jean-Claude Zehnder et Andrea Marcon. En 2004, il remporte le Premier Prix et le Prix du public au Concours international de clavecin de Bruges. Il est lauréat Déclic 2005/ 2006, de Cultures France, soutenu par le Mécénat musical de la Société Générale. Benjamin Alard est titulaire du nouvel orgue Aubertin de l’église Saint Louis en Ille à Paris depuis 2005. Il remporte, en 2007, le premier prix du concours d’orgue Gottfried-Silbermann de Freiberg (Allemagne). Il se voit décerné le prix spécial Hildebrandt par la ville de Naumburg. Benjamin Alard est nommé pour les Victoires de la Musique Classique 2008 dans la catégorie « Révélation instrumentale ». Ses interprétations subtiles et son impressionnante maîtrise technique ont été appréciées dans des lieux prestigieux : la Folle journée de Nantes et de Lisbonne, le Festival de Saintes, le Festival Radio France de Montpellier, les Midis du Louvre à Paris, le Festival Bach d’Istanbul, BOZAR Bruxelles, Journées du Centre de Musique Baroque de Versailles, Festival d’Ambronay... Il se produit au sein d’ensembles tels que La Petite Bande (Sigiswald Kuijken), Capriccio Stravagante (Skip Sempé), Venice Baroque Orchestra (Andrea Marcon), Il Gardellino (Marcel Ponseele) Le disque « Andreas Bach Buch » (Hortus, 2006), a été distingué par la critique (« Joker » de Crescendo, « Cinq » de Goldberg, Le Monde, Diapason, Classica Répertoire....). « Transcriptions », son disque dédié aux transcriptions pour clavecin de J.S Bach (Editions Hortus, 2007) a été couronné par un Choc du Monde de la Musique. Un nouveau disque de clavecin « Manuscrit Bauyn » est sorti en novembre 2008 aux Editions Hortus. (fff de Télérama)