Vous êtes ici : Accueil > Actualité

Décès de Charles Delhaye

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de Charles DELHAYE, le 6 novembre 2017, dans sa 97ème année.

Pour l’association « Renaissance des Grandes Orgues de la Basilique Saint Remi », Charles en a été en quelque sorte la figure tutélaire. Il en fut un membre très actif depuis la naissance de l’association en janvier 1992, en assumant le secrétariat pendant près de 20 années.

Pendant des années, Charles s’impliqua dans la vie de la basilique pour la rendre plus vivante, que ce soit pendant les célébrations où il animait une chorale, esthétiquement en renouvelant les éclairages, culturellement avec le spectacle son et lumière.

Il regrettait de ne pas disposer d’un orgue digne de la Basilique. Les destructions de la guerre 14-18 et les priorités de la reconstruction n’avaient laissé s’installer que le petit instrument d’accompagnement Muller depuis 1973, tenu par Danièle Stoltz jusqu’en 1999.

Ayant pris sa retraite en 1986, Charles disposait de temps pour s’occuper du projet de construction d’un grand orgue pour le culte mais aussi pour le concert et l’enseignement, avec quelques amis. On mesurait les difficultés face à la beauté et la protection des lieux ainsi qu’au coût d’un instrument de qualité et de bonne taille. La pertinence du projet ainsi que sa détermination et sa ténacité permirent de mener à bien cet ambitieux projet.

Tout au long du parcours qui débuta en 1991 par le soutien de Jean Falala, maire de Reims et de Mgr Balland, archevêque, la persévérance de Charles fut de mise. Les obstacles furent nombreux, ce qui ne permit pas de disposer de l’instrument pour la visite du pape Jean-Paul II en septembre 1996. Le soutien actif de près de 500 membres individuels et entreprises au projet était cependant un bel encouragement. Au sein des entreprises partenaires, Veuve Clicquot où exerça Charles comme éminent Chef de Caves jusqu’à sa retraite, entraîna dans l’affaire Joseph Henriot, alors directeur de l’entreprise. Le tandem Henriot-Delhaye fut d’une grande efficacité pour surmonter les obstacles de diverses natures, en particulier vis-à-vis des monuments historiques, réticents au départ. Jean-Michel Musso, architecte en chef des Monuments Historiques, mélomane et plus favorable au projet, permit de relancer l’opération. Ceci aboutit en septembre 2000 à l’inauguration du très bel orgue réalisé par Bertrand Cattiaux et à la nomination de son titulaire, Benjamin Steens. Charles s’employa ensuite à faire vivre l’instrument avec un investissement de chaque jour, en compagnie d’un bureau et d’un conseil d’administration actif.

Après les disparitions de Jean Falala, Jean Louis Schneiter, Jean Michel Musso et Joseph Henriot, le décès de Charles tourne une page importante de l’association. C’est un défi que de continuer à faire vivre ce magnifique instrument, car il est maintenant entré dans les « murs » et les habitudes. La présence de l’orgue sera toujours un témoignage vivant de l’implication de Charles Delhaye qui nous permettra de l’évoquer à chaque fois que nous regardons l’instrument. Nous voulons dire ici notre gratitude pour ce grand bienfaiteur de la basilique et de son orgue de l’an 2000 qui jouit d’une réputation nationale et internationale.

Remi DROPSY, président